Paroles de See Who I Am

Publié le par Romain B.

J'ai ajouté les paroles (anglais et français) de la chanson See Who I Am qui appartient à l'album "The Silent Force".

 

Les paroles sont disponible sur cette page

 

Voir les commentaires

Merci à vous!

Publié le par Romain B.

Je voulais juste dire un grand MERCI à tous les visiteurs de ce site, français comme étranger, car il y a beaucoup d'étrangers qui viennent sur le site également.

Et également merci pour les mails que je reçois régulièrement avec vos encouragements.

Le site s'améliorera encore prochainement. Je vous tiendrais au courant.

Quand au groupe, il se repose un petit peu avant de repartir encore plus fort!

Voir les commentaires

L'avis d'un internaute...

Publié le par Romain B.

Voici l'avis d'un internaute sur Within Temptation.

Dites-nous ce que vous pensez de son avis sur le groupe. Merci.

 

"D'aucuns me prétendaient que Within Temptation était un grand groupe (Les Hollandais sont grands, généralement), mais même (et surtout !!) un disque d'or pour Silent Force ne me convainc pas... ce dernier est, à mon goût trop "popifié", trop "Evanescence", mais attendez que j'approfondisse mon écoute et mon analyse, peut-être changerai-je d'avis... ^^
Toujours est-il que cet article est consacré aux clips de Within (qui est passé à Lyon la veille du brevet blanc, la rage de pas y aller !!!) car, il faut le dire, ce combo peut faire de grandes choses. Ce n'est pas vraiment le cas des clips, vous allez voir...Tous les clips nommés dans cet article sont accessibles gratuitement et en ligne sur
ce site
Commençons par le commencement, ac Running Up That Hill, un clip typique de WT, bien que repris de Kate Bush ; on retrouve de nombreuses symboliques caractéristiques (les ailes d'ange, les poses des musicos et notamment de Sharon Den Adel, yeux et mains tournés vers le ciel, ou bras écartés, les statues angéliques, les scintillements perpétuels...). Le gratteux (ti copain de Sharon, l'enfoiré !!) a toujours l'air aussi ridicule, dans ses poses autant que dans dans son rictus "maléfique"... il fait vraiment de la peine, le pauvre, complètement dans son trip... et son jeu prête également à rire. Ou à pleurer, car Within gagnerait certainement en qualité et en richesse en changeant de guitariste. Seul le batteur est stylé, n'en fait pas trop et donne vraiment l'impression d'apporter sa pierre à l'édifice, de ne pas être là que pour faire joli. Les mimiques de Sharon rappellent Ice Queen, assez stéréotypé... De plus la belle n'est pas très en voix, et doit, tout comme dans Mother Earth, forcer un peu sa voix pour diphtonguer et aller dans les aigus. Le groupe joue dans une église, allez savoir pourquoi... devant un parterre clairsemé. Les effets spéciaux sont, bien sûr, médiocres (sur ce point Within reste constant) et les éternels scintillements dont je parlais tout à l'heure sont également au rendez-vous (les yeux de shraon , sa robe flamboyante et son double immaculé, le regard de la statue...). Bref, une reprise pas si mal, mais pas forcément indispensable... d'autant que le clip est moyen. En tout cas pas le meilleur de Within.
Suivra
Mother Earth. Qui nous démontre par a+b que sharon est en réalité une chouette blanche. Les paysages sont pas mal, les plans sur la chouette (superbe !) sont fascinants (ceci n'est pas ironique) et la musique suit bien. En revanche les scintillements (et oui, encore une fois !!) qui introduisent Sharon puis la suivent et qu'elle rassemble en ses mains tel un manna sacré sont peut-être, une fois de plus, de trop. Les musicos jouent, cette fois, en pleine forêt, et Robert-le-gratteux est toujours aussi ridicule... Cependant Sharon a changé d'attitude : elle se dandine bizarrement (et pas très élégament, il faut le dire) sur le rythme de la musique. Dépossédée de son micro, elle ne sait que faire de ses mains, et les agite devant elle dans tous les sens, sans chorégraphie particulière... l'effet est assez moyen. Les plans alternent sans aucune structure (c'est ça qui lui manque, à ce clip, une structure...) entre successivement un loup blanc, une chouette blanche, une Sharon toute de blanc vêtue... qui fait d'ailleurs un peu Blanche-Neige dans son attitude. Les Sept Nains se défoulent donc, tantôt dans une forêt obscure, tantôt à la lisière du bois, en plein jour... On aperçoit également, le temps d'une fraction de seconde, un tigre d'alaska... blanc, bien sûr. La symbolique des couleurs est flagrante, et on fini par retrouver une Sharon blanche levant les yeux et les bras au ciel... ça ne vous rappelle rien ? Autre détail : Son maquillage varie d'un plan sur l'autre. Un cheval, blanc à nouveau, en alternance ac les silhouettes des musiciens en négatif, contrastent ostensiblement, pour finir sur un plan paysagé ^^. En bref, un clip classique, un peu trop classique et pas assez novateur, limite chiant, mais qui donne une bonne image du groupe, tant sur le point musical que visuel ou moral.
Que dire donc, de
Mother Earth ??? Stéréotypé ?? Risible ?? Hmm... Issu de l'album du même nom, le morceau est certainement l'un des meilleurs de Within, au point de vue musical... Mais sur le plan visuel... que dire ? Rien, seulement éspérer que le groupe soit au deuxième degré. Sharon est déguisée en fée, le gratteux crache du feu, le claviériste est un hologramme, le batteur fait trembler la terre... Un peu ridicule, vous reconnaîtrez. Il faut se construire un look, une image, certes, mais pas à n'importe quel prix.. ^^ Donc la musique suit, comme toujours, mais là, franchement, je me sens incapable de retranscrire mes émotions, allez voir le clip sur l'adresse indiquée plus haut."

 

Pris sur ce blog

Voir les commentaires

Tout les clips remarchent

Publié le par Romain B.

C'est juste pour vous annoncer que tout les clips remarchent avec le lecteur Windows Media.

Alors profitez-en!

Voir les commentaires