Paroles Candles

Publié le par Romain Bachelard

Bougies (Candles)




Emportez,
Ces mains venues de l’obscurité,
Subornant mon âme.
Maintenant, le vent froid,
Souffle mes bougies.
Ne sentant,
Que la crainte,
Sans le moindre espoir.


Mille lunes d'obscurité
Mille hivers longs
Un millier d’étoiles tombantes
La bougie brûle dans l'utérus.

Nous essayons de ne pas oublier,
Ils vivent à travers nous,
Lentement ils meurent à la fin de chaque bougie.

Mille lunes d'obscurité
Mille hivers longs
Un millier d’étoiles tombantes
La bougie brûle dans l'utérus.

Nous essayons de ne pas oublier,
Ils vivent à travers nous,
Lentement ils meurent à la fin de chaque bougie



Take away,
These hands of darkness
Reaching for my soul.
Now, the cold wind,
blows out my candles.
Feeling,
only fear,
without any hope.

A thousand dark moons
A thousand winters long
A million fallen stars,
the candle burns in the womb.

We try not to forget,
they live through us,
Slowly they die away at every candle's end.

A thousand dark moons
A thousand winters long
A million fallen stars,
the candle burns in the womb.

We try not to forget,
they live through us,
Slowly they die away at every candle's end.

Commenter cet article